chasseur immobilier
à bruxelles

presse & actualités

la presse en parle

Indice TREVI au 30 juin 2009 : 107,91 "Le compte à rebours est déclenché mais évitons la précipitation ! "

L'indice TREVI s'inscrit légèrement en hausse à 107,91 contre 107,69 en mars 2009.

Les observateurs du monde immobilier s'accorderont pour convenir que cette hausse reste ici peu significative mais ils estimeront sûrement fort intéressant de noter qu'elle démontre que le plancher annoncé comme atteint au 1er trimestre se confirme.

Les prix qui ont connu une baisse au cours des 4 derniers trimestres sont clairement stabilisés. Comme le groupe TREVI bénéficie des informations venant d'un réseau établi dans tout le pays, nous essayons de croiser les chiffres obtenus avec l'expérience de terrain rencontrée par chacun des TREVI PARTNERS.

Encore une fois nous obtenons une parfaite adéquation entre ces 2 sources d'information. Bien sûr la situation reste légèrement différente d'une province à l'autre mais ces différences sont très peu sensibles.

Nous constatons par exemple que la moyenne enregistrée de hausse sur la région flamande est approximativement la même que sur la région Wallonne.

La région Bruxelloise, elle tire un peu mieux son épingle du jeu mais cela correspond aussi à une observation régulièrement faite.

Le marché bruxellois reste l'initiateur de la tendance avec un décalage traditionnel de 6 mois entre la capitale et la province.

Nous verrons très clairement si le 3ème trimestre et le 4ème trimestre révèlent cette activité réconfortante observée sur Bruxelles.

Car ne nous leurrons pas ! Le marché ne retrouvera pas le chemin de la hausse même s'il s'est aujourd'hui stabilisé. Les acquéreurs et propriétaires vendeurs trouvent leur point de rencontre en faisant chacun un pas dans la bonne direction.

Les propriétaires ont accepté de revoir leur prix après avoir acté la baisse du marché qui s'est généralisée, les acquéreurs eux ont accepté de remonter leur offre qu'ils espéraient obtenir en misant sur un mini krach de marché.

Le krach ne s'est pas produit et tous les paramètres se mettent au vert pour espérer une remontée des prix à l'horizon 2010-2011.

Nous restons à ce sujet conforme à nos prévisions : une stabilisation du marché pour 2009 et le 1er trimestre 2010 avec une remontée des prix pour le 2ème semestre 2010. Notons cependant aussi que les excès du marché auront entre temps été gommés sur les villes ou parties de ville plus touchés par la spéculation. Il est symptomatique de constater que les comportements d'acquisition dans l'immobilier se retrouvent dans d'autres classes d'actifs comme l'Art ou les actions.

Si les écarts de valeur changent selon les secteurs, le comportement rationnel et analytique, lui s'inscrit dans la même logique dans chaque acte d'achat. Cette logique provient évidemment des 12 derniers mois d'une crise qui n'a pas seulement provoqué des pertes financières mais aussi et surtout une perte de confiance dans le système économique.

La prise de conscience que les institutions les plus établies pourraient voler en éclat, ont invité tout un chacun à remettre en cause toute position qui semblait évidente au préalable.

Voilà pourquoi sans doute, malgré les qualités de valeur refuge indéniables de l'immobilier, des taux d'intérêts fort attractifs, un choix large, une partie des acquéreurs se montre encore réticente à rentrer dans le vif du sujet. Si certains sont déjà passés outre et profitent des conditions de marché favorables, d'autres doivent encore retrouver la voie de la confiance.

Pour que toutes ces précisions se réalisent, il conviendra surtout que nos économistes ne se trompent pas. Nous pourrons alors confirmer que le lancement du compte à rebours est déclenché. Le marché immobilier rentrera dans une période de hausse à moyen terme.

© Groupe Trevi - 30 juin 2009



retour liste

nous contacter

 

tél. +32 (0) 473 51 16 68

Home Dating
25, rue de l'Escrime
1190 Bruxelles

Numéro d'entreprise : BE 0890.605.894
IPI 505.651